Une bonne préparation

Comme beaucoup de professionnels, je pars du principe qu’avec une bonne préparation, j’obtiens de bon résultat. Pour mettre toutes les chances de mon côté, le jour qui précède un mariage, je n’hésite pas à prendre le temps nécessaire pour passer en revue l’intégralité de mon matériel photo.

Commencer en vidant son sac…

La première étape consiste à vider intégralement mon sac photo et à tout déposer sur une table. Boîtiers reflex, objectifs, carte mémoires, kit de nettoyage, batterie, ….

Préparer son sac photo

Nos futurs mariés comptent sur nous pour retracer en image la plus belle journée de leur vie. Mieux vaut ne pas les décevoir. Notre sac photo sera à notre image : Professionnelle.

Suivre un ordre logique

Lorsque je prépare mon sac de mariage, j’essaie de suivre un ordre logique – pour moi en tout cas – qui me permet mentalement de mettre les choses à leur place.

Vérification des boîtiers

J’utilise mon appareil photo tous les jours, parfois dans des conditions de lumière extrême, il serait dommage de commencer un mariage avec des réglages « loufoques » ! Dans les grandes lignes, je m’assure que mes paramètres se situent dans de bonne tolérance – f1/4, 1/200, iso 200.

Vérification des batteries

Un des adages que prend plaisir à me rappeler régulièrement un collègue photographe « Une bonne batterie est une batterie : pleine », et il a parfaitement raison. Une batterie à moitié pleine c’est le risque de faire que la moitié du travail.

Nettoyage – Objectifs & Capteur

Mon objectif – ma volonté – durant un mariage est simple, réaliser les plus belles photo pour mes mariés, mais aussi pour moi. Il n’y a rien de plus désagréable que de constater après le mariage, la présence de tâches et défauts qui entachent une partie de votre reportage. Il peut s’agir de poussière présente sur le capteur, mais aussi de poussière qui se serait déposée sur la lentille principale. Même si cela est corrigeable cela représente une perte de temps considérable. Pour ne pas prendre de risque un nettoyage complet s’impose, autant partir sur de bonne base.

Formatage des cartes mémoires

Étape indispensable d’une bonne préparation, le formatage des différentes cartes mémoires permettra d’être sûr de disposer de 100 % de l’espace disponible. Pour effectuer cette étape dans les meilleures conditions, mieux vaut réaliser cette étape directement au sein des menus de l’appareil photo.

Vérification du Flash

Je n’utilise que rarement le flash cobra dans mes reportages de mariage, mais le cas échéant, s’assurer que des piles neuves sont en place est toujours une bonne idée.

Lanière et bandoulière

Vérifier la présence des lanières de maintient sur vos appareils photos, resserrer les platines au besoin.

Les petits objets indispensables

J’ajoute systématiquement à mon sac photo ses petits accessoires, la liste n’est pas exhaustive, elle dépendra de vos besoins : Des lingettes matifiantes et des petits mouchoirs, un magnifique couteau suisse 🇨🇭(un cadeau de ma maman qui me suis depuis 15 ans) qui dépannera pour couper un fil qui dépasse ou resserrer une vis rebelle, des chiffonnettes en microfibre, un kit de nettoyage d’objectif, un beau stylo et un marqueur. Le beau stylo c’est si à la mairie ou à l’église, on propose de signer les registres avec un simple stylos bic, le marqueur servira bien à quelque chose….

Optimiser votre rangement

Chaque outil doit trouver naturellement sa place dans votre sac photo. Les objectifs doivent être à portée de main, vous devriez pouvoir l’identifier les yeux fermés.

Vérifier que tout est en place

Énumérer mentalement la liste de vos outils – où préparer une check-list -, puis vérifier visuellement leur présence dans votre sac photo.

Vérifier encore une fois !

Je ne vais pas me repérer, vous avez compris le message. Encore une fois vos mariés comptent sur vous.

La préparation complémentaire

la feuille de route

Grâce aux différents échanges que j’ai eux avec les mariés pour la préparation de l’événement, j’ai élaboré une Check-list qui contient toutes les infos de la journée :

  • Les différents numéros de téléphone (les mariés, les témoins, …)
  • L’ensemble des adresses (lieux des préparatifs, lieux des cérémonies, plans Google Maps, ….)
  • Et dans une certaine mesure, quelques informations sur les invités.

Toutes ces informations sont imprimées en 3 exemplaires : le premier que je garde sur moi, le second qui restera dans la voiture, et le dernier plié en quatre dans mon sac photo. Et comme nous sommes au 21ᵉ siècle, une version numérique sur mon téléphone.

S’affranchir du quotidien

Le jour d’un mariage, comme pour chaque jour du quotidien, on ne peut pas avoir la maîtrise sur tout. C’est pourquoi, Il est toujours bon d’avoir un petit sac avec soi pour parer à l’imprévu.

  • En cas de besoin, des affaires de rechange.
  • Pour les journées très chaudes, opter pour un déodorant et du parfum.
  • Pour les journées pluvieuses, un parapluie.
  • Une bouteille d’eau, ou une boisson revivifiante.
  • … à vous de compléter selon vos besoins.

Avez-vous vraiment pensé à tout ?

C’est La question que vous aurez en tête avant de partir dormir et c’est une bonne chose. Cela vous place déjà dans la peau du photographe de mariage 10 à 12 h avant le reportage – c’est une sorte de préparation psychologique.

Place à l’action

J’espère que ces quelques conseils vous auront été utile. Dans le prochain article, je vous listerai les objectifs photos que j’utilise pour un reportage de mariage, pour être tenu au courant de sa mise en ligne abonnez-vous simplement à la newsletter.

auteur

Photographe Protéïforme Vincent s’intéresse et s’initie à tous les domaines de la photographie - technique & créative. Professionnel depuis 2011, il a à son actif de nombreux projets photos, remporté plusieurs prix et de nombreuses publications.

Laisser un commentaire